Modalités d’adoption

Pour adopter

  • il faut être majeur, habiter de préférence en Ile de France (pour un meilleur suivi)
  • une pièce d'identité ainsi qu'un justificatif de domicile (factures EDF, téléphone, ...)

Contrat d'adoption

  • Pour le bien-être de tous, le CDA établit, en deux exemplaires, un contrat d'adoption lors du placement d'un animal que doivent approuver les deux parties. Une visite de suivi est organisée dans les deux/trois mois qui suivent l'adoption.

Participation financière

  • Une participation financière de 180 € est demandée lors de l'établissement du contrat d'adoption.

Santé de l'animal

  • Lors de l'adoption des soins ont été apportés à l'animal (test FiV/FeLV, identification, vaccins Typhus/Coriza, stérilisation), si certaines prestations n'ont pas été faites (en règle générale, rappel de vaccin TC et/ou stérilisation) la responsable de l'adoption établit, lors de la signature du contrat d'adoption, un ou deux bon(s) vétérinaire précisant le(s) soin(s) restant à faire, et pris en charge par l'association, que l'adoptant remettra au jour convenu chez le vétérinaire partenaire du CDA.

Pourquoi l'animal à l'adoption fait-il l’objet d’une contribution financière ?
Comme beaucoup d'associations, le Club de Défense des Animaux Paris 12 oeuvre uniquement grâce aux dons et adoptions et ne bénéficie d'aucune subvention.
Les dons ne suffisent pas à couvrir les frais engagés et sont trop aléatoires.

Cette contribution financière a deux objectifs :

  • Le 1er : couvrir une partie des dépenses engagées afin de pouvoir continuer les sauvetages ;
  • Le 2nd : faire prendre conscience à l'adoptant que l'animal a un coût.

L'adoptant doit pouvoir faire face aux dépenses de l'animal tout au long de sa vie (nourriture, frais de santé, etc.).

Pourquoi la contribution n'est-elle pas libre ?
Si l'association laissait le choix à l'adoptant du montant à verser pour l'adoption d'un animal, plus aucune association ne serait encore en exercice à ce jour !
En effet, l'association supporte de nombreux coûts notamment :

  • des frais de fonctionnement (frais de déplacements pour récupérer les animaux, les emmener chez le vétérinaire ; frais de cages pour trapper les chats, les transporter, les isoler, etc.)
  • des frais de vétérinaires (une première visite pour faire le point sur l'âge et la santé de l'animal, deux visites pour la primo vaccination, les frais d'identification qui est obligatoire, les frais de stérilisation, etc.).
    Si l'animal est en mauvaise santé ou blessé, les frais pris en charge par l'association pour le remettre sur pattes seront vite considérables.
  • à cela s'ajoute les frais de nourriture.

Au cours des jours, des semaines, voir des mois, passés en attente d'adoption, l'animal est nourri et soigné aux frais de l'association.
L'association ne fait pas de bénéfices, mais si elle ne peut pas équilibrer ses comptes elle est vouée à disparaître. Ne pas avoir de but de lucratif ne signifie pas pour autant pouvoir être déficitaire.

Si vous souhaitez plus d'informations, vous pouvez nous contacter.